Au sein de ma pratique artistique, la transmission et la création partagée côtoient constamment mes recherches plus personnelles et mes engagements sociaux, politiques et écologiques.

Avec les enfants, il me semble, que de leur proposer des moments étranges, magiques, qui invitent à la création et qui ne s’inscrivent pas nécessairement dans les règles et codes de l’école, peuvent les aider à développer un regard critique et constructif.
Les amener à enrichir leur sensibilité et leur intuition pourra leur permettre de contrebalancer le mouvement « naturel » de la croissance et du développement vers l’âge adulte. En effet, ce développement qui s’initie surement à et par l’école engendre souvent un amoindrissement des ressources telles que l’intuition et l’imagination.

En tant qu’artistes, nous pouvons tenter une résistance qui se manifesterait par le maintien d’un esprit inventif, sensible, insubordonné aux discours trop raisonnables et trop conceptuels.