Dans le quelconque et dans l’étrange,
dans la passivité ou dans l’attente,
dans l’ennui comme dans l’inquiètude,
dans la grâce ou dans la folie,
dans la tiedeur et dans la lenteur,
au fond, un peu partout, un peu tout le temps.
Celleux que j’aime, des chats, des feux, des chants...

Parfois les mêmes, parfois moi-même...

Depuis 2019, souvent, j’enregistre le temps, le vent, j’en fais des films qui ne valent pas grand chose, et qui sont toujours moins beaux que ce qui fut filmé.

Tant pis.